BETRAYAL

La fiche technique :

Série TV annulée !

Créée par : David Zabel (2013)
Avec : Hannah Ware, Stuart Townsend, Chris Johnson 
Nationalité : Américaine
Genre : Drame, Romance, Judiciaire
Statut : Annulé
Format : 42 minutes

 

Le pitch :

 

Une magnifique femme photographe malheureuse dans son mariage débute une relation adultère torride avec l'avocat d'une famille puissante. Lorsque ce dernier prend en charge la défense d'un homme suspecté de meurtre, accusé justement par le mari de celle-ci, leur histoire ainsi que l'affaire entrent dans une spirale infernale aux conséquences cataclysmiques...

Adaptation de la série néerlandaise Overspel.

 

La bande annonce :

Betrayal

 

Ce que Daniel Telliez en pense :

Une photographe mariée et mère de deux enfants rencontrent un avocat à un vernissage. Elle est belle, il est charmant, bref, c'est le coup de foudre pas prévu du tout. Alors qu'ils finissent par céder à la tentation après maints réfreinements, une affaire de meurtre éclate et l'amant devra faire face au mari (également avocat) au tribunal. Mais encore ? Les premiers épisodes sont bien puis on tombe dans les stéréptypes de la femme menteuse, qui trompe. Elle hésite entre son amant et son mari jusqu'à la fin on a ce doute. La série mêle mafia, business, arnaques, procès et sexe. Ce remake d'une série hollandaise mêle romance adultérine et histoire mafieuse. On tombe vite dans le vide et le plat. Ce n'est pas très vif au niveau des actions et l'histoire d'amour est belle mais si elle sombre dans le : je te veux, je te veux plus, je peux, je peux pas sans cesse et dans le sexe à longueur d'épisode on s'ennuie vite. Ca ne m'a pas parlé, j'ai trouvé la réalisation et le montage étrange. Tout dans cette série tout se passe très très vite, les personnage perdent toute crédibilité, ils n'ont aucune profondeur. Les défauts d'écriture viennent parfois entacher un peu le jeu des acteurs dans certaines scènes, qui à mon avis ne sont pas mauvais pour autant. Je trouve dommage que cette série est été mal entourée car l'idée de fond est très bonne et aurait pu donner une série très prometteuse. Dommage !