Le procès de la politique...

 

BARON NOIR

 

La fiche technique :


Créée par Eric Benzekri, Jean-Baptiste Delafon (2016)

Création Originale CANAL+
Avec Kad Merad, Niels Arestrup, Anna Mouglalis 
Nationalité : Française
Genre : Drame, Thriller
Statut : 2ème saison en production
Format : 52 minutes

 

Le pitch :

L'épopée politique et judiciaire de Philippe Rickwaert, député-maire du Nord, porté par une irrépressible soif de revanche sociale. Lors de l'entre-deux tours des élections présidentielles, il voit son avenir politique s'effondrer lorsque son mentor, le candidat de gauche, le sacrifie pour sauver son élection. Déterminé à se réinventer une carrière, Philippe va utiliser élections et temps forts politiques pour s'imposer pas à pas, contre celui qui l'a trahi, mais fort d'une alliance nouvelle avec la plus proche conseillère de son ennemi.

Indispensable mais incontrôlable, aussi menteur que sincère, cultivant des amitiés dans toutes les strates de la société, y compris au sein de la police et du grand banditisme, sa vie est un fascinant chaos organisé, un combat de chaque instant contre ses ennemis et ses propres démons.

 

La bande annonce :

Baron Noir - Bande Annonce CANAL+ [HD]

Ce que Daniel Telliez en pense : Le procès de la politique !

Je me suis régalé. Enfin une série française crédible, bien filmée avec d'excellents acteurs. Oubliez vos a priori sur Kad ou la capacité des Français à faire une série politique après House of Cards.  Kad surprend. Convaincant, j'ai directement oublié l'humoriste et n'ai vu que Philippe Rickwaert, le député-maire de Dunkerque. Le rythme est soutenu, la série haletante, une histoire de lutte de pouvoir comme on les aime ! 

La série s'inscrit parfaitement dans notre époque, utilisant des éléments de langage bien trop souvent entendus (le Karcher, la faute morale, ...), faisant allusion à des affaires mémorables (fraude fiscale, détournements de fonds, abus de biens sociaux, escroquerie, népotisme), rappelant des débats très actuels (dépénalisation du cannabis, les suppressions de postes dans l'éducation, le pouvoir militant des lycéens, renégociation des traités européens, etc...) et présentant un contexte tout sauf étranger (la montée du FN). Le joyeux monde des politiques avec ses intrigues, ses magouilles, ses escroqueries, ses coups bas et ses coups de poignard dans le dos... Une série haletante et bien ficelée où se mêlent petites et grandes intrigues, où toutes les décisions sont liées,

Au final, Baron Noir est d'un réalisme étonnant, complexe, très bien interprétée et visuellement irréprochable. Ne la ratez sous aucun prétexte !