BLACK MIRROR

La fiche technique :

 

Créée par Charlie Brooker (2011)
Avec Madeline Brewer, Bryce Dallas Howard, Mackenzie Davis 
Nationalité Britannique
Genre Drame, Science fiction, Thriller
Statut 3 saisons en production
Format 60 minutes

 

Le pitch :

Chaque épisode de cette anthologie montre la dépendance des hommes vis-à-vis de tout ce qui a un écran (ordinateur, téléphone, médias...) et les conséquences de cette dépendance.

 

La bande annonce :

BLACK MIRROR Saison 3 - Bande Annonce

 

Ce que Daniel Telliez en pense :

Que signifie Black Mirror ? C'est tout simplement l'écran noir qui entoure notre vie, celui que nous voyons partout, celui sur notre mur, dans notre poche. Concrètement, cela peut être notre téléphone, notre ordinateur, notre télévision... Mais c'est aussi le reflet de la société qui est noircie par ces objets. 

ll y a des séries qui gagnent à être appréciées dans la période où elles sont diffusées, non pas par hypstérisme maladif mais bien par intérêt intellectuel, dans ce cas, celui d'une série des plus actuelles tant dans sa forme innovante, originale, que pour l’impressionnante acuité de ses réflexions. 

Je dois dire que je ne savais pas trop quoi penser du concept. Je me demandais s'il était judicieux pour une série de faire des épisodes indépendants les uns des autres, avec chaque fois une nouvelle histoire et de nouveaux acteurs. En fait, cela convient tout à fait à la série et aux messages qu'elle veut faire passer. Au fond, il n’y a pas de quoi se relever le nuit tellement il est quasiment impossible de nos jours de ne pas constater tous les effets pervers de nos moyens de communications actuels (télé, téléphone, internet, facebook et compagnie). Mais les épisodes de Black Mirror sont brillamment réalisés et parviennent malgré tout à surprendre et surtout à mettre vraiment mal à l’aise. 

Certes, les messages ou actes sont parfois caricaturaux, mais les scénarios sont très intelligents, originaux, recherchés, et contiennent d'incroyables retournements.

Une série à ne louper sous aucun prétexte, aboutie sur tous les points, conservant un degré égal de qualité d'episodes en épisodes et parfaitement interprétée.